Les assurances obligatoires et essentielles

Juridique

DERNIERE MINUTE

Vidéaste de France 2024 : les résultats sont publiés

03/2024 — En savoir plus

Devenir photographe professionnel : le guide !

10/2023 — En savoir plus
Les assurances obligatoires et essentielles

Les assurances obligatoires et essentielles

Pour tout professionnel de l’image, se protéger contre les risques financiers et juridiques inattendus est crucial, notamment afin de sécuriser votre activité et vous permettre de l’exercer en toute tranquillité. C’est pourquoi la question des assurances à souscrire pour l’exercice de votre activité est essentielle Il existe de nombreuses assurances obligatoires et facultatives et il peut être difficile de s’y retrouver. La FFPMI vous aide à faire le tri et vous détaille les assurances obligatoires et les assurances facultatives qui sont toutefois vivement recommandées dans notre profession, selon votre structure d’exercice.

Les assurances obligatoires 


La profession de photographe ou vidéaste n’étant pas une profession réglementée, il n’existe, en tant que tel, aucune assurance obligatoire pour être photographe ou vidéaste.
En revanche, quelle que soit votre structure d’exercice, en entreprise ou en société, vous êtes tenus d’assurer les biens alloués à l’exercice de votre activité.

En effet :

-        Si vous utilisez un véhicule pour votre entreprise ou votre société, vous devez souscrire une assurance pour vous couvrir contre les dommages susceptibles d’être occasionnés lors de l’utilisation de ce véhicule.
-        Si vous êtes locataire ou propriétaire d’un local servant l’exercice de votre profession, vous devez souscrire une assurance pour couvrir les dommages causés par un sinistre survenu dans votre local. Cette assurance peut aussi éventuellement couvrir votre matériel présent dans le local.

Si vous envisagez d’avoir des salariés, en qualité d’employeur, vous avez l’obligation de leur proposer une couverture complémentaire santé afin de leur permettre de bénéficier d’une mutuelle. Vous devez donc souscrire une protection sociale complémentaire pour vos salariés et êtes tenus de participer au financement de cette mutuelle, à hauteur de 50% minimum.

Les assurances facultatives


Il existe également de nombreuses assurances facultatives, nous ne vous détaillerons que celles qui nous paraissent véritablement essentielles à la pratique de notre profession.

  • La Responsabilité civile professionnelle :
L’assurance responsabilité civile professionnelle vise à vous couvrir dans l’hypothèse où vous causeriez un dommage physique, matériel ou immatériel à un tiers, dans le cadre de votre activité. Rien ne vous oblige à la contracter, mais elle est fortement recommandée pour assurer la pérennité de votre entreprise ou de votre société.

Nous vous conseillons d’être vigilant sur le contenu de l’assurance RC pro que vous pourriez souscrire et de vérifier que votre assurance regroupe la responsabilité civile professionnelle proprement dite mais également la responsabilité civile d’exploitation.
En effet, la responsabilité civile professionnelle couvre les dommages causés à l’occasion de l’exercice de votre activité professionnelle et qui pourraient découler de l’exécution d’une prestation ou d’un contrat, comme une erreur ou une faute.

Et la responsabilité civile d’exploitation, elle, prend en charge les dommages causés en dehors de tout contrat ou faute professionnelle, au cours de la vie quotidienne de votre entreprise, sans lien avec la réalisation d’une prestation.
 
En tout état de cause, vous avez l’obligation de réparer les dommages que vous êtes susceptibles de causer un tiers, même dans le cadre de votre activité professionnelle, c’est la raison pour laquelle, il est vivement conseillé de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle.
 
  • L’Assurance multirisques professionnelle :

L’assurance multirisques vous permet de réunir plusieurs assurances importantes dans un seul et même contrat d’assurance, en créant ainsi un contrat d’assurance sur mesure, le plus adapté à votre activité de photographe.
C’est alors à vous de négocier le contenu des risques pour lesquels vous souhaitez être couvert.
Cette assurance peut notamment inclure la responsabilité civile professionnelle, l’assurance des biens et locaux professionnels, une garantie perte d’exploitation, des garanties en cas de dommages causés à votre matériel,…

  • Assurance complémentaire santé du micro-entrepreneur ou du chef d’entreprise :

Il est également recommandé de souscrire une assurance complémentaire et prévoyance santé, qui prend en charge tout ou partie des dépenses non couvertes par l’assurance maladie obligatoire (Sécurité sociale), relative à la maladie, les accidents et la maternité.
Les garanties de remboursement des frais médicaux varient selon le contrat sélectionné et le niveau de couverture choisi plus ou moins important.


Notre article n’est évidemment pas exhaustif et il existe encore de nombreuses autres assurances comme la protection juridique, ou l’assurance de votre matériel photographique par exemple. A vous de voir ce qui est le plus pertinent en fonction de la pratique de votre activité et de ses risques.

Mais quel que soit le type d’assurances que vous choisissez, nous ne pouvons que vous conseiller de comparer les différentes offres des compagnies d’assurance et de vous faire expliquer en détail la couverture qu’on vous propose.